Parfois, vous apercevez quelque chose d’unique, et vous savez immédiatement que vous ne le reverrez jamais. Sur ces pages, vous pouvez partager vos meilleures histoires ailleurs qu’autour d’un feu de camp.

Richard Wolfert

Qu’est-ce que c’est, ça ?

23 décembre 1978 • North Richmond Hill, Queens, New York
Partager sur:

“Un midi, mon amie – aujourd’hui mon épouse – et moi étions assis dans la véranda de son magnifique appartement victorien. ”

Consciente que j’étais passionné de nature, elle remarqua un petit oiseau gris perché dans un arbre juste devant la fenêtre. Probablement pour me faire plaisir, elle me demanda – « Qu’est-ce que c’est, ça ? » Ne sachant pas lui répondre, je me suis rendu dans un centre de jardinage local (le seul endroit auquel j’ai pensé, à l’époque) et j’ai acheté un livret à un dollar consacré aux oiseaux. J’ai ainsi rapidement découvert que le petit oiseau en question était une mésange bicolore.

Toutefois, je n’étais pas vraiment satisfait de mon nouveau manuel. À vrai dire, les illustrations étaient simplement épouvantables. J’ai trouvé un autre petit guide dans un autre centre de jardinage – mais celui-là non plus ne me convenait pas. J’ai donc poursuivi mes recherches jusqu’à ce que je trouve le célèbre Golden Guide.

En me disant que les oiseaux aimeraient peut-être les cacahuètes, j’ai mis du beurre de cacahuètes à la fenêtre. Le lendemain matin, il avait disparu. Je pensais avoir découvert ce qu’aimait le petit oiseau visiteur, mais j’ai ensuite découvert que j’étais simplement en train de rendre un écureuil obèse. Mais de nulle part, j’avais été pris d’un intérêt soudain pour les oiseaux.

J’ai poursuivi mes recherches et, à un moment donné, je me souviens avoir aperçu de grands oiseaux blancs sur l’autoroute que j’empruntais régulièrement pour me rendre de mon domicile à Brooklyn à l’appartement de Gail, dans Queens. Un jour, je me suis arrêté à cet endroit et pendant deux heures, j’ai été captivé par une aigrette neigeuse et quelques maubèches semi-palmées. C’est également à cet endroit que j’ai rencontré quelqu’un qui m’a parlé du centre Jamaica Bay Wildlife Refuge – un refuge pour animaux dans lequel je passerais, à terme, presque tout mon temps libre, en racontant avec passion à Gail ce que j’avais vu.

Aigrette neigeuse

Après quelques années, je dirigeais les recensements d’oiseaux spéciaux et les recensements de Noël de l’association Queens County Bird Club et du Jamaica Bay Wildlife Refuge. C’est devenu une passion captivante, que je poursuis aujourd’hui avec plaisir et émerveillement. J’ai désormais une page Facebook consacrée significativement – mais pas exclusivement – aux oiseaux, appelée « New Jersey Nature Notes », ainsi qu’un site Web, www.njnaturenotes.com.

Alors, quelle est la morale de cette histoire ? Elle est simple : mon épouse Gail a compris qu’elle ne devait PLUS JAMAIS me demander — « Qu’est-ce que c’est, ça ? ». Elle sait pertinemment que je mettrai tout en œuvre pour le savoir !

Que voulez-vous lire ensuite ?